Logo du Site

L'avocat du Rap

Roméo Elvis

Roméo Elvis

 

La vague du rap belge a déferlé, sans prévenir, en amenant son lot de nouveaux rappeurs aux styles aussi marquants que variés. Damso a beau être le nom qui revient le plus souvent dans les discussions, Roméo Elvis, dans une catégorie différente, le suit de très près. A l'approche de la sortie de Morale 2luxe passons en revu l'ensemble de sa carrière musicale qui commence peu à peu à véritablement évoluer et se préciser.

Roméo Johnny Elvis Van Laeken a grandi dans une famille d’artistes. En effet, son père "était un grand chanteur" comme il le dit dans 2013, sa mère était comédienne et sa sœur est une étoile montante de la pop. D’ailleurs, on peut entendre Angèle et sa douce voix cristalline sur le titre J’ai Vu. Roméo va vite lâcher son travail de caissier pour se consacrer pleinement à une de ses passions : la musique. Etant beaucoup plus influencé par le rock, il découvrira le rap aux alentours de 2010. A cette époque, il se rapproche notamment des membres du groupe l’Or du Commun (ODC).

 

En 2013 il sort son premier EP gratuit Bruxelles c’est devenu la Jungle.

 

L’EP entier est une métaphore filée. Chaque titre (Sauf le Grand Bleu) est une référence directe à un lieu bruxellois. Par exemple, Linkebeek, une commune très fleurie, devient Linkebrousse aka « un monde botanique immonde ». La commune de Saint-Gilles, elle, devient Singes Hill aka le monde des singes, etc.. Chaque morceau possède son ambiance et Roméo s’amuse avec l’utilisation de jeux de mots et d’un champ lexical plutôt riche. Accompagné par ses potes de l’Or du Commun, il ne se limite donc pas à une simple description des lieux et des mondes, il nous y emmène et nous raconte comment Bruxelles est devenu la jungle. Le projet vaut le coup de tendre l’oreille, rien que pour la fraîcheur et le côté storytelling décalé. Par rapport au groupe l’Or du Commun, il n'a jamais officiellement rejoint le groupe. Cependant, il est tellement proche d’eux que c’est un membre par ricochet. (s/o à Swing et à son projet Marabout).  

 

12 mois plus tard, Roméo sort un autre projet : Famille Nombreuse.

 

On retrouve de nouveau des storytellings mais ici l’ambiance est différente : les caisses claires et les basses lourdes sont encore plus présentes que sur le projet précédent.  Le boom bap donne un petit côté old school et entraînant pour accompagner ses histoires. On se concentre ainsi plus sur ce qu’il a à nous dire. D’ailleurs, c’est sur ce projet qu’il va créer le fameux cousin déguelasse : Johnny Kiki -issu de son prénom pour ceux qui suivent- qui reviendra sur plusieurs autres morceaux. Pour faire simple, c’est un peu son Tyler Durden ; dans le sens où son double sera utilisé pour parler à sa place. Non pas qu’il n’assume pas ses paroles mais c’est surtout que ça simplifie la cohérence. De plus, ça lui permet surtout de ne pas se limiter dans la création en rappant des choses qui dénoteraient avec ce qu’il a déjà rappé.

C’est quasi inutile de rappeler qu’on retrouve quelques têtes de l’ODC par contre on peut entendre le rappeur de Charleroi : Jeanjass. Il pose sur le projet et glisse deux prods, qui se rapprochent plus de son EP Goldman que de Double Hélice. Coup de cœur sur l’instru de Drôle de Décision.

Famille Nombreuse se termine par le titre Chroniques d’un tueur qui est, en quelques mots, le récit de la vie d’un tueur professionnel.  Une fois de plus, y’a un côté très cinématographique que le suit encore aujourd’hui. Le projet est bon mais par rapport au boom bap, il aurait pas pu en refaire un troisième de la même sorte. Roméo est un peu un hyperactif, lui aussi s’en serait lassé.

Après ce projet, il va se rapprocher d’un nouveau beatmaker/graphiste connu sous le nom du Motel. Musicalement, c’est la meilleure chose qui pouvait lui arriver (et au meilleur moment).

 

Ensemble, ils vont créer le projet : Morale.

 

L’ambiance des morceaux semble être plus maitrisée avec des instrumentales beaucoup plus chaudes et plus aériennes. Dans Morale, On retrouve toujours les storyellings, La Voiture/La Valise est un des plus emblématiques de sa carrière. Sur trois morceaux, il nous raconte l’histoire de Samy, un jeune (mafieux) dans le domaine depuis 12 ans. Sa mission est de déposer une valise à un endroit précis dans un aéroport. La pression monte soudainement lorsque Samy s’endort et perd la valise au sein d’un aéroport bondé. Le script est digne d’un thriller haletant.

 

"Comment trouver le voleur dans un aéroport ?"

 

Roméo a toujours aimé ce genre d’histoire, que ce soit dans ses lyrics ou ses samples, on remarque que c’est une thématique qui revient beaucoup chez lui (même dans ses anciens projets). Son rapport à l’image est pertinent et maitrisé sachant qu’il est passé par une école d’art en Belgique.

Outre les storytellings, On retrouve toujours des hommages à Bruxelles, l’amour des jeux de mots et des crocodiles mais un petit détail est notable. Roméo a vraiment pris confiance en lui et notamment de l’Assurance. Aux premiers abords, ces détails peuvent paraître anodins ou superflus mais à l’oreille, c’est très perceptible. D’autant plus que grâce à la touche du Motel, on a affaire à un Roméo beaucoup plus décomplexé.

 

Le 17 mars dernier, Morale 2 apparaît dans les bacs.

 

 

A l’image de la pochette, Morale 2 s’avère être plus minimaliste et toujours accompagné par le Motel. En soi, c’est très différent de ce qu’il a pu faire auparavant notamment sur le côté chant, beaucoup plus poussé. Roméo chante beaucoup plus et fait beaucoup d’essais (de chants, de flows, etc…). En écrivant cet article, j’ai remarqué que Morale et Morale 2 ont vraiment la substance d’une mixtape tout en se rapprochant de la qualité d’un album. Les thèmes de Morale 2 ne changent pas vraiment (attention, c’est pas une critique, au contraire ça lui a permis de se créer une véritable identité musicale). Roméo est donc toujours aussi fan d’animaux (s/o les crocodiles), de weed, de la Belgique mais sur ce projet il parle aussi beaucoup plus de femmes et de ses relations personnelles. 

Même si déjà avec Morale, on a pu commencer à entendre certains sons sur les ondes, c’est grâce à cet opus que Roméo a vraiment démoli son plafond de verre. Bruxelles Arrive est un vrai tournant dans sa carrière. Ensuite, les titres comme Bébé aime la drogue ou Drôle de question ont enfoncé le clou. Aujourd’hui, il s’est fait un nom et comme il l’avait annoncé : Bruxelles est finalement arrivée.

Nos derniers articles

Nos derniers Tweets

Sons recommandés